thrmagazine

Tourisme : Nouveaux Walis et Nouveaux Elus. Une vraie synergie s’impose pour le développement du secteur à Marrakech et à Agadir.


Lundi 26 Octobre 2015

Marrakech, capitale nationale du tourisme culture et du luxe ; Agadir, capitale nationale du tourisme balnéaire, vont bien commencer la saison touristique à travers deux évènements de gestion publique de premier ordre. Un évènement que nous espérons va concrétiser une nouvelle approche pour le développement du tourisme.



Installation de Mme EL Adaoui NV Wali de la RSM
Installation de Mme EL Adaoui NV Wali de la RSM
 
   Marrakech, capitale nationale du tourisme culture et du luxe ; Agadir,  capitale nationale du tourisme balnéaire, vont bien commencer la saison touristique à travers deux évènements de gestion publique de premier ordre. Un évènement que nous espérons va concrétiser une nouvelle approche pour le développement du tourisme.
 En effet, c’est la première fois  que l’on se trouve devant la nomination de nouveaux walis qui vient juste après des élections communales et régionales. Un nouveau bureau pour la mairie de Marrakech et un nouveau Conseil Régional . Un nouveau bureau pour la Commune Urbaine d’Agadir. Un nouveau Wali pour Marrakech et un nouveau Wali pour Agadir et un nouveau Conseil Régional également.
  C’est un signe révélateur pour partir de bon pied pour une participation dynamique au développement touristique dans ces deux destinations, de la part des uns et des autres. Non seulement une coordination doit être de mise mais aussi une synergie entre les différents intervenants et opérateurs du secteur et les nouveaux walis et nouveaux élus, s’impose.
  Dans les deux destinations le secteur du tourisme est l’activité principale autour de laquelle gravite un grand nombre de métiers et d’activités commerçantes variées et en constante augmentation. Prendre en main donc le secteur du tourisme doit s’inscrire comme une priorité des nouveaux responsables car lorsque le tourisme va, dans ces deux destinations, tout va. Cela doit se traduire par une vision claire approuvée par tous et constamment discutée, revue et corrigée.
  Cela se traduit aussi, sur le terrain, par une bonne mise à niveau urbaine à la fois pour Marrakech et Agadir. Ces deux villes reçoivent des visiteurs internationaux qui sont habitués chez eux à certains standards urbains en matière de transport public, de taxis, de passages piétons, de feux rouges, d’information touristique, de secourisme urbain, de zones de verdure, de ramassage des ordures, propreté et hygiène, bonne signalétique et signalisation, partout etc…
    Les deux destinations phares du tourisme national doivent s’aligner pour bien accueillir les visiteurs dans des conditions les plus correctes et les plus satisfaisantes possible. IL est affreux de constater, dans les deux villes par ailleurs, le non respect total des piétons lors des passages aux feux rouges. Aucun respect de la priorité aux piétons avec des voitures et motos qui traversent dans l’anarchie totale. Cela déroute les visiteurs internationaux, les perturbent à tel point qu’on les voit traverser dans une hésitation et une peur bouleversantes. Cela doit cesser définitivement.
  L’inexistence de toilettes publiques dans les normes, bien propres, bien gérées, bien nombreuses, dans plusieurs endroits est une autre tare. Une urgence à inscrire et à réaliser dans les meilleurs délais. Il y a de quoi avoir honte chez nous de soulever toutes ces ratées urbaines enregistrées depuis des années. Le tourisme se fait par des petits détails et non uniquement à travers les grands hôtels et les beaux restaurants. Il est judicieux de créer dans les deux destinations un département tourisme dans les deux mairies pour suivre de près l’évolution du secteur et être en contact direct avec les opérateurs touristiques toute activité confondue.
  Il est certain qu’avec la bonne volonté des uns et des autres, la bonne coordination, la bonne écoute, un tel programme de mise à niveau peut se faire dans les plus brefs délais. IL y a va de la qualité d’accueil de nos deux destinations touristiques et de la qualité de vie urbaine qui incluse, bien évidemment, la composante des populations locales. L’un ne peut se faire sans l’autre.
 Ce sont les locaux qui reçoivent les clients. Valoriser leur condition de vie urbaine, c’est leur offrir une chance pour participer d’une manière dynamique et constante du développement touristique ; chacun selon son angle d’intervention. Se rappeler toujours que le tourisme est un tout. Il sollicite l’intervention de tout un chacun et non seulement celle des Autorités, élus et professionnels. Un secteur multiplicateur d’emplois qui doit acquérir définitivement la bonne place qui lui revient dans ces deux destinations touristiques leaders dans le Royaume.
A bon entendeur, salut
 
Mohamed RIAL
 

Installation de M. Moufakir Nv Wali de la Région Marrakech SAfi
Installation de M. Moufakir Nv Wali de la Région Marrakech SAfi

Le président  de la CU Agadir El Malouki et ses vices président
Le président de la CU Agadir El Malouki et ses vices président

Mohamed Rial



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
017
016
015
014
013
012
011
005
bateaux