thrmagazine

Tourisme / Transport aérien. Désagréments dans les vols 30611 et 30612 d’Airabia à destination de Copenhague et retour sur Agadir. Un passager déçu égale des centaines de perdus


Vendredi 27 Avril 2018

Les professionnels du tourisme à Agadir, le Conseil Régional et les autorités locales avaient fait un accueil magistral lors de l’inauguration de la base aérienne de la compagnie Airarabia à l’aéroport d’Agadir. Tout le monde portait de grands espoirs sur l’apport en arrivées des vols de la low cost, avec des vols directs, pour la destination Agadir. C’est dans ce cadre qu’une soirée gastronomique a été organisée par le CRT Agadir Souss Massa et Airarabia pour la promotion commerciale des deux partenaires.



 
 Les professionnels du tourisme à Agadir, le Conseil Régional et les autorités locales avaient fait un accueil magistral lors de l’inauguration de la base aérienne de la compagnie Airarabia à l’aéroport d’Agadir. Tout le monde portait de grands espoirs sur l’apport en arrivées des vols de la low cost, avec des vols directs, pour la destination Agadir. C’est dans ce cadre qu’une soirée gastronomique a été organisée par le CRT Agadir Souss Massa et Airarabia pour la promotion commerciale des deux partenaires.
 
  Il est à rappeler que la base aérienne est rendue possible grâce à des subventions de l’ONMT et du Conseil Régional Souss Massa, dans le cadre d’un contrat sur trois ans. La compagnie avait des difficultés d’enregistrer un bon taux de remplissage correct depuis le lancement des vols, il y a six mois, et qui continue encore, à dents de scie. Faire la promotion de la destination Agadir pour accompagner le développement de la compagnie est donc l’objectif du CRT Agadir. Qui avait déboursé plus de 150 000 DH pour l’organisation et  la réussite de la soirée en faveur de la compagnie.
 
  Une délégation de dix personnes : la directrice, un membre du bureau et une employée responsable de la promotion du CRT Agadir SM, accompagnés de quatre grands chefs de cuisine d’Agadir ; merveilleusement encadrés par Med Arabab. Faisait partie de la délégation également la Présidente de la commission formation, partenariat et coopération au sein du Conseil Régional Souss Massa, plus un journaliste avait fait le déplacement à Copenhague, dimanche dernier, pour l’organisation de la soirée. Malheureusement, la délégation va vivre des désagréments dès le vol aller Agadir / Copenhague, à cause de défaillances flagrantes dans la gestion des vols.
 
  En effet, le vol qui devait être direct a fait un long détour sur Dublin, pour acheminer les passagers qui avaient raté leur vol la veille à cause d’une défaillance technique de la machine qui devrait assurer en direct le vol direct Agadir/ Dublin. Les passagers vers Copenhague, n’étaient informé du changement d’itinéraire qu’une fois l’avion en vol. Or, ils devraient être informés, selon la règlementation internationale, lors de la livraison des cartes d’embarquement, accompagnée des excuses de la compagnie pour ce désagrément. Rien de tout cela, ce qui a provoque une protestation virulente en vol de la part des passagers devaient aller en vol direct à Copenhague.
 
  Au lieu de durer 4H 30, le vol 30 611 a duré 7h 30 h, avec une escale de 45 mn à l’aéroport de Dublin. Normalement, dan ce cas, avant le décollage, le commandant devait demander des excuses aux passagers touchés et faire un geste d’apaisement en leur faveur en offrant, au moins, des boissons chaudes et froides, voire des sandwichs à ces passagers affectés par ce long trajet imprévu. Rien de tout cela. Les passagers énervés ont protesté énergiquement et se sont calmés après, car mis devant le fait accompli. Une belle mésaventure qui dénote que la gestion de ce vol aura été bien problématique et défaillante.
 
 Le vol 30 612, de retour Copenhague / Agadir, va démonter une fois encore malheureusement que les défaillances de la gestion des vols sont sans limite. Parti à 12H35 de Copenhague, donc au moment du déjeuner, les 87 passagers s’attendaient à pouvoir acheter des repas et des sandwichs, puisque la compagnie low cost n’offre ni les uns, ni les autres, ni les poissons, non plus. Une Mauvaise surprise va décevoir lourdement, seuls 17 sandwichs et 3 repas, ont été prévus pour les 87 passagers. Comme le service commence à partir de l’arrière de l’avion, les premiers passagers ont été servis, et il ne resta plus rien pour les autres ; ni repas chauds, ni sandwichs. Il fallait voir le visage des passagers devant la réponse : « désolé, on n’a plus de repas chauds ni de sandwichs».
 
 Même les membres de la délégation d’Agadir qui avaient participé brillamment de la soirée, n’ont reçu aucun égard, ni aucun geste de reconnaissance matériels de la part des responsables de la compagnie, présentes lors de la soirée qui avait émerveillé les invités avec une réussite grandiose du dîner marocain servi à 100 personnes (journalistes, représentants de TO et agents de voyage…). NI fast track, ni repas gratuits, ni boissons en vol, offerts à la délégation. Contacté sur place.  Le Chef de cabine affirma qu’il n’était pas au courant de la présence de la délégation dans le vol. Pour les deux responsables d’Airarabia présentes dans la soirée, les ont rassurés que tout se passera bien. Le comble de l’histoire est que les membres de la délégation d’Agadir dont les sièges se trouvent au beau milieu le l’avion, n ‘ont pas eu l’occasion de commander des repas (sauf un plat chaud) ni sandwichs ( sauf un) pour pouvoir manger un peu et tenir le coup en vol, jusqu’à l’arrivée à Agadir, puisque il n’y avait plus rien à commander…
 
 Moralité les dirigeants de Airarabia ont grand intérêt de revoir la gestion des vols, des prestations en vol et des relations avec les passagers, à la fois au sol et dans les airs. Un passager insatisfait déçu influe sur plusieurs personnes, voir des centaines de personnes, donc clients potentiels pour la compagnie, grâce aux critiques justifiées balancées dans les réseaux sociaux. Un respect quasi parfait doit régner aussi entre la compagnie vis à vis de ses partenaires, les CRT notamment, dans les destinations touristiques desservies par la compagnie. C’est un combat commun qui doit mener, avec professionnalisme et savoir faire, dans la concertation continue et le soutien réciproque pour assurer le bon développement des vols et des arrivées touristiques.
 
 A bon entendeur, salut.

Mohamed RIAL
 





Mohamed Rial



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
017
016
015
014
013
012
011
005
bateaux